RESPIRER C'EST VIVRE

Notre respiration prend des formes différentes durant la journée et la nuit, cependant la plupart du temps, nous n'avons pas conscience que notre vie dépend de cette fonction automatique. De la même façon, nous n'avons pas forcément conscience que nos organes fonctionnent à notre insu la journée et se revitalisent la nuit.

Nous ne possédons peut être pas les outils naturels utiles, à part la nutrition, ou les moins naturels cachets, pour enrayer une indigestion ou une migraine, parce que souvent il est déjà trop tard pour agir quand nous découvrons ces maux. Mais il nous est possible de maîtriser notre respiration pour éviter certaines conditions telles que stress, anxiété et affectations du sommeil, qui envahissent nos vies, quand elles s'installent ou quand nous les anticipons. Nous avons aussi la capacité de maîtriser notre respiration pour parfaire des résultats sportifs ou pour la récupération physique. Dans des circonstances spécifiques telles que des procédures médicales, la technique respiratoire aide à soulager la douleur.

Prendre conscience de notre respiration est un premier pas pour accueillir notre vie comme elle est, dans l'instant présent, en reprenant contact avec l'essentiel "moi", en ancrant notre corps dans l'espace où il évolue, en étant reconnaissant pour son existence.

Exercice 1: Prise de conscience de la respiration. Une main sur le ventre et l'autre sur la poitrine, vous prenez conscience de votre respiration naturelle, telle qu'elle est, sans la changer, en l'écoutant, en observant son cycle. En pratiquant cet exercice quelques minutes plusieurs fois par jour, vous vous reconnecterez avec vous-même.

Pour se relaxer et lâcher prise, lorsque nous sommes épuisés et que l'esprit est incontrôlable, ou lorsque l'endormissement est difficile, la pratique de la respiration calmante sera une des options favorables pour la plupart d'entre nous, cette technique est idéale et devrait s'ajouter aux autres précautions que nous prenons pour notre détente générale.

Exercice 2: Respiration calmante. Après l'exercice 1, comptez jusqu'à 4 (ou un autre nombre qui vous convient) sur l'inspiration, et gardez ce même nombre sur l'expiration, pendant une ou plusieurs minutes. Puis en maintenant le même nombre sur l'inspiration, vous allongez l'expiration en comptant jusqu'à 6 (ou un autre nombre qui vous convient).Utilisez votre nez à l'inspire expire ou bien expirez avec la bouche. Vous pouvez aussi maintenir les mains en place comme dans l'exercice 1. Entraînez-vous pendant une ou plusieurs minutes, plusieurs fois par jour si possible, puis faites une pause pour prendre conscience de votre ressenti corporel et mental..

La plupart des exercices de sophrologie sont basés sur la respiration à un niveau ou un autre, et produiront l'effet désiré rapidement. Cependant ce n'est pas que la relaxation qui est visée: l'apport supplémentaire d'oxygène au sang par une respiration plus profonde nous aidera à réguler nos autres fonctions. Ainsi, par un entraînement régulier, en utilisant la prise de conscience de notre respiration et la respiration calmante, entre autres, nous offrirons à nos corps entiers une énergie saine et souhaitable. Ils méritent notre respect.

Featured Posts
Recent Posts